barre_logo_2019-2020.jpg
Compagnie Frotter | Frapper
L'Annexe,  25 rue wakatsuki - 69008 Lyon
© 2017-2019 par L'Échelle & Cie Frotter| Frapper
LA TÊTE À L'ENVERS
//  Duo flûte et violoncelle
//  Création en novembre 2017 au Festival Musiques Démesurées (63) puis au Théâtre de la Renaissance (69)

Mayu Sato flûtes et voix [en remplacement de Sylvaine Hélary]

Noémi Boutin violoncelle et voix

Frédéric Aurier, Sylvaine Hélary, Sylvain Lemêtre, Magic Malik, Albert Marcoeur, Frédéric Pattar compositions musicales

Benjamin Groetzinger regard extérieur

Sam Mary, Kamille Fau scénographie, création lumière et régie [en alternance]

Eloïse Simonis costumes

Emre Orhun visuel du spectacle (dessin)

Mireille Antoine travail vocal

 

// Production Compagnie Frotter | Frapper - Noémi Boutin

// Coproduction Théâtre de la Renaissance-Oullins, Lyon-Métropole, Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Le Volcan, Scène Nationale du Havre, Festival Musiques Démesurées, Alla Breve, La Férrière, lieu de résidence, Frédéric Aurier, Sybille Musique - Sylvaine Hélary

// Avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes ; la Région Auvergne Rhône-Alpes ; l’ADAMI ; la SPEDIDAM et la SACEM

PRESENTATION

 

« Agir c’est ouvrir un espace, même étroit dans lequel une respiration neuve, soit possible. Et de dilater son coeur avec » Alain Damasio
Se souvenir de l’adolescence et pouvoir en parler à ceux qui la vivent aujourd’hui : c'est, avec « La Tête à l’Envers », le défi que relèvent Mayu Sato (flûtes) et Noémi Boutin (violoncelle), artistes virtuoses et passionnées de musique contemporaine.
Portées par le souffle lyrique d'Alain Damasio, elles proposent une traversée au coeur de cette musique d’aujourd’hui, intrigante, vivante et colorée qu’elles aiment à marier avec toutes sortes de mots, des mots-pour-penser, des mots-à-jouer et même à-rire. Véritable "concert détonnant", elles y évoquent ces révolutions intérieures qui chamboulent et parfois font vaciller, celles qui surgissent lorsque nous interrogeons qui nous sommes et, entre nos peurs et nos désirs, ce que nous voulons être.
Dialogue complice entre ces deux musiciennes, « La Tête à l’Envers » fait éclore une émotion teintée d'un souffle de liberté, invitant chacun à trouver en lui-même sa propre voix.

EXTRAITS DE PRESSE

 

La Tête à l’envers” (...) est un bonheur de chaque instant, un joyau mélodieux où s’enchevêtrent  le large éventail ouvert de la musique contemporaine et la poésie,  cette fête mutine et naturelle des mots qui invite à donner sens à la vie (...)  Chacune, langoureuse, festive, joyeusement profonde et complice,  fait  passer la sève vertébrale de la musique contemporaine comme une lettre à la poste d’amour.  Bref,  ce “La Tête à l’envers”, rendez-vous redoutable de virtuosité accomplie, est rigolo, absurde,  abstrait,  et tout simple de vie"

J-D. Burtin, "Sens dessus dessous avec La Tête à l'Envers", Le MagCentre.fr, le 11 janvier 2018

"Une performance poétique, onirique, un peu absurde, souvent drôle, autour de la musique contemporaine."

Katia Beaupetit, "La Tête à l'Envers, les sens en éveil", La République du Centre, le 10 janvier 2018

#laSacemSoutient

VISUELS / PHOTOS
MEDIAS