barre_logo_2019-2020.jpg
Compagnie Frotter | Frapper
L'Annexe,  25 rue wakatsuki - 69008 Lyon
© 2017-2019 par L'Échelle & Cie Frotter| Frapper
LA ROSE DES VENTS
BANQUET MUSICAL
//  Chef-cuisinier & violoncelle
// Création musicale
//  Création à l'automne 2020 - Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry
 
DISTRIBUTION

Noémi Boutin, violoncelliste

Emmanuel Perrodin, chef-cuisinier

Marguerite Bordat, scénographe

Max Bruckert, Réalisateur en informatique musical

Antoine Arnera, Aurélien Dumont, Misato Mochizuki, Oxana Omelchuk, commandes musicales

NN, création lumière

// Production Cie Frotter | Frapper

// Coproduction gmem - CNCM de Marseille, Les Quinconces / L'Espal au Mans, Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie

NOTE D'INTENTION

 

"L'homme a inventé la bouillabaisse, mais le vent en dicte la recette du jour. Pour connaître le parfum que la soupe aura à midi, il suffit de humer à minuit l'odeur de la rose des vents".

Raymond Dumay, Du silex au barbecue - Guide géogastronomique de la France, 1971, Julliard, p.18

"Un pêcheur marseillais a dit, telle une règle d'or, que la bouillabaisse devait avoir le parfum d'une rose des vents. Et si on y ajoutait le son ? Et si on y conviait tous les sens ?
Trente-deux directions indiquées par les vents comme autant de chemins à emprunter, à croiser jusqu’à trouver, humer, toucher, entendre et goûter ce fameux parfum.

Le vent nous fascine et nous a réuni, aux détours de hasards successifs. Si nous n’en parlions alors pas de la même façon, chacun ayant dans nos bagages respectifs des imaginaires et des références qui nous étaient propres, nous étions mus par les mêmes désirs : déceler où se nichent la poésie et la fantaisie du monde, créer du sens et révéler les sens en mêlant les disciplines, et enfin, convier au banquet tous ceux qui le souhaiteraient.

Le vent transporte, achemine, déplace, égare, enivre, agite, transforme. Il emporte sur son passage des histoires, des cultures, des musiques, des hommes et des femmes et les brasse. Le vent, c’est aussi le souffle, la respiration, le soupir. Il agit sur les choses du monde et l’on compose, ensuite, avec ce qu’il offre. C’est ce qui se passe avec la bouillabaisse donc, cette soupe provençale à la fois traditionnelle et en constante évolution : comme un pacte qui lie les éléments et le cuisinier, ce dernier fait avec ce que la nature lui donne.

Grâce au soutien que nous a assuré le gmem - Centre national de création musicale à Marseille, nous avons décidé de porter à ébullition ce désir et d’imaginer ensemble un spectacle qui associerait la musique et la gastronomie autour de ces vents étonnants et des fruits généreux qu’ils nous offrent. Dans nos bagages, l’immense travail du philosophe Gaston Bachelard, les écrits d’Alain Damasio, le mythe d’Eole et Ulysse auxquels nous avons décidé d’ajouter les plumes de quatre compositeurs.rices et l’envie, sincère et impérieuse, de partager avec le public le contenu de notre marmite".

Noémi Boutin et Emmanuel Perrodin